Suivez Face-Bouc…

Aujourd'hui, je voudrais vous présenter notre jardinier en chef, ou plutôt notre débrousailleur en chef, responsable de l'entretien des terrains autour de l'atelier  des saveurs et des  vergers où nous avons principalement des pommes de la variété "teint frais", mais aussi quelques variétés anciennes de fruits , de poires, de pommiers et autres espèces plus rares...

"Qu'il est joli avec ses yeux malicieux

Et sa barbiche de vieux chinois

Ses sabots noirs et luisants

Ses cornes zébrées et sa robe blanche et grise..."

Voilà, c'est lui,  Face-bouc :

3142357409

Pourquoi Face-bouc me direz vous ?

Parce que c'est un animal communiquant, bien branché sur les réseaux caprins, ovins et même humains.
Un jeune bouc bien de son temps, en quelque sorte. Virevoltant avec dextérité, de plant en plant sur les opportunités de sa génération.

C'est le leader de notre groupe de tondeurs et défricheurs professionnels à quatre pattes. Mais c'est aussi individuellement un ouvrier consciencieux et zélé qui donne de sa personne, n'hésitant pas à soulager les branches basses des fruits qui les feraient plier...

Il a entre autres qualités, celle d'avoir la corne juste, je m'explique : il dispense judicieusement de son extrémité protubérante, gauche ou droite, pour remettre dans le bon chemin le troupeau de ses congénères. Il n'est pas de ces boucs qui aiment à tout prix la castagne comme certaines mémés de Toulouse (dixit Nougaro). De par sa naturelle autorité, il invite à le suivre, le troupeau, vers les parcelles les plus reculées où  frissonnent herbes folles et autres merveilles végétales.
Face-bouc, avec Fidji,  a eu cette année deux petits jardiniers en herbes, qui adorent les auges fleuries et les parterres fraîchement semés.

Ces chèvres sont issues d'une race assez rare: la chèvre des fossés.

Dans cette petite entreprise qui ne connaît pas la crise (mais déjà la sécheresse!) il y a d'autres individualités marquantes dans notre cheptel de moutons ouessantins.

Citons ainsi :

LIDICO, le vétéran, honoré deux fois de la Nationale d'élevage, bon père débonnaire qui raffolle de la fleur de pissenlit. C'est délicieux et  plus facile à manger, car il n'a plus d'incisives... le bougre.

390585857

GERONIMA, la brebis Apache chiricahuas, toujours en embuscade, et avec un oeil perçant exceptionnel !

MERE GOULUE (la grise), qui répond comme pas une à l'appel du ventre

MACHIATO ET COTTA, deux naissances d'un retour d'Italie, inséparables pour le meilleur et le pire

 Et BRINKA, la Belge qui de son plat pays nous a apporté sa bonne humeur et pour ne pas dire, un certain sens de la fête...

 Voilà, pour ce petit monde autour de nous qui s'occupe et nous occupe, mais nous donne aussi plus de plaisir  que les engins motorisés ou les pulvérisateurs sophistiqués.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire